Toute l'actualité

Pour la ville

Publié le 19 mai 2021


Les nouvelles mesures pour la seconde phase de déconfinement.

Aujourd’hui marque la première grande étape de la réouverture des activités sociales, avec notamment celle des bars et restaurants.

- Mariages :

Les fêtes de mariage, à partir du 19 mai, ne seront plus interdites, mais le gouvernement appelle tout de même à la plus grande prudence.

Rappelons tout d’abord que celles-ci ne pourront contenir qu’un tiers de la capacité maximale de la salle en nombre de personnes. À partir du 9 juin, cette jauge passera à la moitié. Les jauges sont les mêmes dans les lieux de culte, pour les mariages religieux (ou toute autre cérémonie).

Les fêtes et repas de mariage ne pourront être organisés qu'en extérieur, dans le respect des protocoles sanitaires et, le cas échéant, des jauges applicables aux établissements qui les accueillent, comme par exemple les restaurants, les gîtes, les hôtels, les domaines ou les châteaux. Le nombre de convives sera donc défini en fonction des types d'établissements et de leur capacité d'accueil. Les invités devront se restaurer assis à raison de 6 personnes maximum par table.

À partir du 9 juin, les repas de mariage seront à nouveau autorisés en intérieur, obligatoirement assis et avec une jauge de 50 % de la capacité du lieu d’accueil. La restauration debout (cocktails et buffets) sera interdite, de même que « les pistes de danse en intérieur ».

Enfin, il n’y aura « pas d’exception » au couvre-feu pour les mariages : la fin des festivités devra intervenir de façon à ce que chacun soit rentré à 21 h entre le 19 mai et 9 juin et à 23 h du 9 au 30 juin.

- Concernant les cérémonies funéraires en extérieur, rappelons que la jauge sera de 50 personnes au 19 mai et de 75 personnes du 9 au 30 juin.

- Petites terrasses de moins de 10 tables : pas de jauge, cependant des séparations peuvent être à prévoir. Pour les autres terrasses, rappelons que la jauge sera de 50 % le 19 mai et de 100 % le 9 juin.

- Accueil des mineurs :

Le 19 mai, les établissements dont l’accueil a été suspendu par le décret du 2 avril 2021 pourront rouvrir. Les établissements sans hébergement rouvriront avec protocole sanitaire et, à cette date, les accueils avec hébergement resteront fermés, sauf pour les mineurs relevant de l’ASE, les mineurs en situation de handicap et ceux placés sous protection judiciaire de la jeunesse.

Les ACM (accueils collectifs de mineurs) avec hébergement ne rouvriront pas le 9 juin, mais le 20 juin.

- Pass sanitaire :

Un pass sanitaire sera obligatoire pour les lieux de spectacles dépassant plus de 1000 personnes tels que : les enceintes sportives, les événements culturels, les grandes salles de conférences, les salons et foires d’exposition (par hall), festivals, casinos, chapiteaux, croisières et bateaux avec hébergement, etc…

Les cinémas ne seront pas concernés, même lorsqu’ils accueillent plus de 1000 personnes.

Le pass sanitaire ne sera pas demandé aux salariés, aux organisateurs ou aux professionnels qui se produisent dans ces lieux.

Le pass pourra prendre trois formes différentes : soit un certificat de vaccination, soit un test antigénique négatif de moins de 48 h, soit la preuve que l’on a été infecté par le covid-19, c’est-à-dire « le résultat d’un test RT-PCR ou antigénique positif (…) datant d’au moins 15 jours et de moins de six mois.

Attention, la vaccination doit être complète pour être valable au titre du pass sanitaire.

- Aide aux commerçants :

Une aide relative aux stocks a été décidée, à destination des commerçants exerçant dans les domaines de l’habillement, de la chaussure, de la maroquinerie, des articles de voyage ou de sport, ainsi qu’aux commerçants sur éventaire ou marchés « dans le textile, l’habillement ou la chaussure.

Les commerçants de ces domaines qui ont reçu une aide au titre du fonds de solidarité en novembre 2020, recevront, eu égard « aux difficultés d’écoulement de leurs stocks », une « rallonge » équivalente à 80 % de l’aide déjà perçue en novembre.