Diaporama
  Bienvenue sur le net
  Situation
  Plan de la ville
  Actualités
  Renseignements pratiques
  Pour se déplacer
  Histoire
  Jumelage
  Associations
 

Histoire de la Ville

 

Lézignan-Corbières des origines au XVIIIème siècle


Préhistoire et époque pré-romaine


A partir du néolithique, on a des preuves certaines de l'occupation humaine dans le Lézignanais (grottes de l'Alaric et de Thézan)

Période Gallo-Romaine et Carolingienne


La Villa Licianus (origine latine de Lézignan) était un domaine situé sur l'emplacement des écoles publiques actuelles.

Après les invasions du IXème siècle (renaissance carolingienne), la
"masade " (centre de repeuplement wisigoth) devient vite le carrefour d'échanges importants de la région sur la voie romaine.


La Châtellerie de Lézignan dans le Pays Cathare

A la faveur de la crise albigeoise, au début du XIIIème siècle, Guy de MONTFORT (frère de Simon de Montfort) s'installe dans le Lézignanais en constituant la Châtellerie de Lézignan, en 1258.

La Guerre de 100 Ans (XIVème siècle)

Elle a pour conséquence la mise en état des murailles de fortification qui enserrent le bourg pour mieux défendre l'agglomération, après le raid-éclair du " Prince Noir " (1355)

Ville Royale en 1519

Avec comme armoiries officielles trois fleurs de lys d'or sur champ d'azur. La Ville connaît les guerres de religion entre huguenots et catholiques.

Un bourg fortifié au XVII et XVIIIème siècles

Au début du XVIIIème, Lézignan présente l'aspect d'un oppidum érigeant ses murailles au milieu d'une plaine.
A la fin de ce siècle, la Ville s'étend hors des murs.
En 1719, par suite d'un échange, le Comte de Belle-Isle acquiert la baronnie Lézignanaise.

La révolution de 1789 supprime cette baronnie et établit le Canton de Lézignan.
Les remparts considérés comme " biens nationaux " seront déclassés en 1817.
C'est autour de ces fortifications " circulaires " qu'on été tracés les boulevards qui entourent aujourd'hui le Cœur de Ville historique (circulade).

Du XIXème siècle à nos jours

Émergence d'un "Bourg Centre", important marché viticole

 



 

Une explosion démographique liée à l'expansion de la production viticole

L'évolution économique s'accélère avec la disparition presque complète de l'olivier et des cultures céréalières, au profit de la production viticole.

Celle-ci favorise un enrichissement et une importante augmentation de la population qui passe de 1000 habitants à la révolution à 7000 habitants en 1900.

Naissance des coopératives : outils de production

A Lézignan, les coopératives de vinification regroupaient 1200 viticulteurs. La cave " les Vignerons " fut créée en 1909 (la première dans l'Aude) et " l'Abri " fut fondée en 1924 (elle s'appellera plus tard les Trois Lys). Quant à la coopérative de distillation de marc de raisin " La Lézignanaise " elle deviendra plus tard la " Coopérative Agricole Audoise de Distillation ".

Carrefour de communication et ville de négoce

L'ouverture du Canal du Midi (1680) et la création du réseau routier (1750) ont favorisé les échanges et le développement de l'agglomération. Enfin, avec la voie ferrée et la gare SNCF, la Ville devient un important marché viticole. Tous les services publics mais aussi les sociétés et organismes bancaires, avaient un siège dans la " Capitale des Corbières " qui tirait aussi sa notoriété du dynamisme des structures Coopératives, Syndicales, et Mutualistes.

L'Aérodrome (en bordure de l'autoroute et de la RN 611) a connu des heures de gloire au moment de l'aéropostale.

Aujourd'hui, la sortie de l'Autoroute A61 conforte le rôle de "Bourg Centre"

 

 

contacts | crédits